L’AESPRI répond aux actes de violence à l’université de Montpellier le 22.03.08

Après les événements qui ont vivement secoué l’Université de Montpellier en fin de semaine dernière et qui ont plus largement choqué le monde estudiantin, nous souhaitons communiquer notre soutien aux victimes de cette agression.

Les institutions universitaires ont comme fondement la liberté de savoir et d’expression. L’occupation pacifique menée par les étudiants de la faculté de droit, qui n’est autre que le reflet d’une opposition, ne devrait pas entraîner de telles dérives.  Nous condamnons sans réserve les actes commis.

L’Association des Étudiant-e-s en Science Politique et Relations Internationales